C’est la rentrée ! Les vacances semblent loin, on a retrouvé son ordinateur et sa boîte mail… Mais après vous avoir présenté les applis du voyageur 2.0 je voudrais revenir sur mon expérience de mobinaute en vacances.

Comme je vous l’avais déjà dit dans un précédent article, je suis partie deux semaines à Montréal.
Evidemment pour couper, évidemment pour déconnecter… les vacances quoi ! Mais chassez le naturel il revient au galop ! Avec l’habitude d’être connectée 24h/24H, Internet est ma source de recherche d’information ! Un restaurant sympa à proximité ? Les horaires d’un musée ? Des infos sur les transports en commun ? Autant de questions auxquelles le web m’apporte en général des réponses.

Oui mais voilà, ne souhaitant pas rentrer avec une note salée de hors-forfait, j’avais bloqué toutes les données cellulaires de mon téléphone hormis le Wi-fi. A donc commencer une quête de réseaux publics (plus ou moins performants) à travers la ville…

C’est un enjeu pour les professionnels du tourisme : offrir à leurs clients un accès à internet. Surtout si ceux-ci proposent des QR Code, ou un site mobile de qualité pour accompagner les visiteurs dans leur visite ou séjour. Alors pensez-y ! Et par la même occasion, demandez un e-mail en échange de la connexion, vous récupérerez même du contact.

Une fois passé cette recherche de connexion, viennent les joies de la navigation ! Je m’explique : au détour d’une balade j’entends parler d’un spot très sympa sur les toits de Montréal. Ni une, ni deux je lance une recherche. Premier résultat et c’est le drame… Le site est en flash et mon IPhone ne peut pas lire les infos. Déception ! Une autre version HTML n’est vraiment pas pensée pour le mobile donc entre le temps de chargement et la taille des caractères… j’abandonne !

Je tente donc une recherche sur « top roof Montréal » et là bonheur : des pages Google Adresses ! Avec une synthèse en 3 boutons j’ai un numéro, un itinéraire et le site. Et même des avis !



Alors, n’oubliez pas de bien compléter et mettre à jour votre page, elle remontra bien dans les résultats de recherches et surtout le mobinaute aura tendance à choisir entre 2 lieux celui dont les informations sont les plus faciles d’accès. Donc rendez-vous vite sur http://www.google.fr/places/ pour créer votre fiche (gratuitement en plus).

La conclusion, c’est que les professionnels du tourisme doivent anticiper les problématiques liées à la consultation d’internet pour leurs visiteurs. C’est un enjeu primordial tant sur la connexion que sur la forme de transmission des infos (appli mobile, site responsive, etc…). Vos clients sont peut-être des internautes « ordinateurs » lors de la réservation, mais ils sont clairement des mobinautes en visite. A vous de rendre leur passage chez vous le meilleur possible.